Olentzero : une tradition, une fête

Au Pays Basque, Noël est fêté avec un symbole bien particulier et différent de la célébration chrétienne : Olentzero ou Olentzaro. Il s’agit d’un personnage de charbonnier travaillant dans les montagnes basques. Avec sa faucille et son bouquet d’ajoncs, Olentzero apporte de quoi réchauffer les foyers la nuit de Noël.

Une tradition respectée depuis la nuit des temps

Bien avant que les chrétiens ne fêtent Noël, les basques attendaient Olentzero chaque année. Ce personnage au physique négligé et un peu grossier est un charbonnier. Dans certains petits villages, il est représenté par des poupées de paille et de chiffons que l’on fait promener de maison en maison. Il se déplace de la Basse Navare, passe par le Guipuzcoa, le Labourd, l’Alava, s’arrête à Biscaye. Dans ses forêts, il fait du charbon de bois qu’il distribuera durant la période de Noël dans tous les villages ; il entre par la cheminée et dépose son cadeau pour que la famille puisse bien se réchauffer. Il est mérite de mentionner que la venue d’Olentzero correspond au rite du solstice d’hiver qui marque l’arrivée prochaine du printemps.

Le lien entre Olentzero et le Noël chrétien

La légende raconte qu’Olentzero, lorsqu’il entend les chants annonçant la naissance du Christ, descend de sa montagne et vient prévenir les habitants des villages. On raconte aussi que la déesse Mayi, avec les autres dieux ainsi que les esprits se cachent au fond des gouffres et des grottes lorsqu’ils entendent la nouvelle.

Suite à la renaissance de la culture et de la langue basques, Olentzero tient un nouveau rôle, notamment pour les enfants ! Il aide le Père Noël à distribuer les cadeaux la nuit du 24 décembre.

Le parc d’Olentzero

Si vous passez quelques jours de vacances au Pays Basque, venez visiter le « Parc thématique consacré à la mythologie basque et à Olentzero ». Ce parc se trouve à Mungia, en Biscaye.