Le pays basque, une terre riche en culture

L’un des plus grands atouts du Pays Basque, qui notons-le est une destination phare très convoitée, est son identité culturelle.

La danse basque

La danse basque existe depuis que les premiers basques se sont installés dans la région. La danse traditionnelle, bien qu’elle ait évolué avec les années et les générations, témoigne l’importance de l’âme basque et de l’identité culturelle. Chaque ville et village basque a cherché à renforcer son identité à travers la danse traditionnelle basque ; actuellement, à l’occasion de toutes les fêtes locales, on remarque la spécificité de chacune des danses, même si elles sont toutes traditionnelles et basques !

La pelote basque

La pelote basque fait partie intégrante de la culture basque. Il s’agit d’un ensemble de nombreux jeux traditionnels basques, issus du jeu e paume. On pratique ce sport notamment dans les Landes, en Béarn et en Bigorre. On trouve plusieurs spécialités dans ce type de sport ; à chaque discipline correspond alors un intrument. En général, le nom de la spécialité et de l’instrument sont identiques. Voici les spécialités : xare, grand chistera, cesta punta et main nue. La pelote basque se joue soit sur le trinquet, soit sur fronton, sinon sur fronton mur à gauche « jaï-alaï ».

Le théâtre basque

Le théâtre tient une place importante dans la culture basque. Mais le théâtre en langue basque était jadis réservée uniquement à l’Eglise ; en effet, les cours princières et royales ainsi que les administrations repoussaient le théâtre. Comme l’Eglise accordait un intérêt considérable pour l’euskara, le théâtre prit peu à peu de place vers le XX ème siècle. Aujourd’hui, de nombreuses troupes amateurs et professionnels font du théâtre avec des textes d’adaptations et la majorité, d’auteurs basques. Dans l’agenda culturel du Pays Basque, de nombreuses pièces de théâtres sont présentées dans toutes les villes et villages basques.

Le patrimoine basque

Le Pays Basque dispose d’un très riche patrimoine. Il y a bien sûr les monuments historiques, les objets conservés dans les musées, et autres, mais il ne faut pas oublier que ce patrimoine est aussi constitué de savoir faire, de la langue, des pratiques sociales, des manifestations artistiques, des particularités géologiques basques, des richesses du sol et du sous-sol, de l’architecture, du patrimoine oral et bien d’autres encore.